Pourquoi râler de temps en temps fait du bien ?

Pourquoi râler de temps en temps fait du bien ?

Vous aussi, ça vous arrive de râler, de pester ou encore de ronchonner ? A l’heure où le développement personnel prône la positive attitude, sommes-nous tous condamnés à n’être que paix et amour ? Et bien non !

Le diktat de la « positive attitude » ?

Bien que le best-seller de Christine Lewicki « J’arrête de râler » prône une méthode en 21 jours pour arrêter de ronchonner systématiquement toute la journée. Je vous propose aujourd’hui de vous autoriser à pester !

Oui le faire toute la journée, tous les jours, tout le temps est un comportement néfaste pour soi comme pour l’entourage car cela envoie des ondes et des pensées négatives. Mais râler fait du bien quand il s’agit d’une soupape pour décompresser.

julie lancel coach développement personnel bien-être relaxation détente gestion émotions stress hypersensibilité confiance estime de soicohérence cardiaque pnl psychologie positive coaching en ligne énergétique reiki usui lahochi access bars guidance cartomancie tarot oracles poitiers montamisé libre access raler grogner ronchonner colère

Alors pourquoi râler fait du bien ?

1. Parce qu’on libère une émotion.

Toutes les émotions ont besoin d’être entendues. Ce sont des signaux qui nous alerte en délivrant un message face à une situation. S’autoriser à ronchonner de temps en temps nous permet d’accueillir une émotion de colère, de frustration, de mécontentement.

Toute émotion non-exprimée sera refoulée et sera coincée en nous. C’est ainsi que nous allons la ruminer intérieurement et l’imprimer dans notre tête, dans notre cœur mais aussi dans notre corps !

Sachant que tout ce qui ne s’exprime pas s’imprime, il est souhaitable de favoriser l’expression au-delà de l’émotion, ou du retentissement. Cette pratique permettra d’éviter quelques somatisations, du stress et de l’angoisse.

– Jacques Salomé

Quand l’émotion demeure, notre le système nerveux sympathique continue de s’emballer (pression artérielle, rythme cardiaque élevé, tension musculaire). Cela créé un effet de « Cocotte Minute » très dommageable pour la santé. D’où l’intérêt de râler !

julie lancel coach développement personnel bien-être relaxation détente gestion émotions stress hypersensibilité confiance estime de soicohérence cardiaque pnl psychologie positive coaching en ligne énergétique reiki usui lahochi access bars guidance cartomancie tarot oracles poitiers montamisé libre access raler grogner ronchonner colère exprimer émotions

2. Parce que cela permet de poser certaines limites saines

Râler nous permet d’exprimer un mécontentement en lien avec un besoin important pour nous qui n’est pas satisfait. La colère, quand on sait la diriger, est là pour manifester une injustice face à un manque de reconnaissance ou de respect par exemple. Ronchonner nous permet d’exprimer ainsi une opposition.

3. Parce que cela ouvre la voie à une réflexion construite au lieu d’une action impulsive

Formuler une râlerie à voix haute nous oblige à mettre des mots sur une situation et peut nous permettre de mieux comprendre notre situation pour y trouver une solution. Libérer l’énergie par la parole ouvre aussi la voie à la discussion avec les personnes présentes pour râler avec vous ou comprendre votre point de vue et négocier un compromis. Donc râlez à petite dose, ça libère un trop-plein et ça fait du bien.

julie lancel coach développement personnel bien-être relaxation détente gestion émotions stress hypersensibilité confiance estime de soicohérence cardiaque pnl psychologie positive coaching en ligne énergétique reiki usui lahochi access bars guidance cartomancie tarot oracles poitiers montamisé libre access raler grogner ronchonner colère

Comment « bien » râler ?

Il ne s’agit pas de faire souffrir votre entourage mais d’exprimer votre émotion d’une façon à vous sentir « libéré, délivrééééé », comme le dit si bien la chanson.

Râler, ronchonner !

Bah oui, blablater dans sa barbe, sa moustache ou sous le menton vous permettra de sortir ce qui doit l’être. Pensez à assumer vos propos, avec respect pour ne pas blesser. Et si c’est le cas, expliquez à l’autre que vous aviez un besoin non-satisfait qui avait besoin d’être exprimé. Excusez-vous si vous avez blessé une personne, si besoin. Ou encore, sortez crier un bon coup tout seul.

Écrire une lettre de colère pour bien râler autant que vous voudrez

S’il n’est pas toujours possible de râler à voix haute, on peut aussi écrire son mécontentement ou sa colère dans une lettre avec ou sans destinataire. Écrire obligera à structurer sa pensée et à la projeter sur le papier pour ne plus la conserver en soi. Vous pouvez ensuite la déchirer ou la brûler en conscience pour vous sentir encore plus libéré.

Gribouiller, dessiner, colorier ou déchirer pour s’exprimer

Prenez un papier et gribouillez de grands ou de petits dessins, avec ou sans force et véhémence, comme bon vous semble. D’autres aiment râler en coloriant des dessins prêts à l’emploi. Vous pouvez aussi écrire vos râleries ou les dessiner, puis déchirer le papier de toutes vos forces.

Frapper un oreiller pour décharger

Non, ne tapez pas sur votre voisin ou votre conjoint !! Par contre, ce trop-plein énergétique a besoin de sortir hors de votre corps. La solution ? Prenez un oreiller et tapez dedans, ou un punching-ball si vous avez.

Taper du pied pour extérioriser

Vous pouvez aussi taper des pieds, imaginez que vous écrasez du pied la situation ou la personne (on a dit en imagination bien sûr !). Allez couper du bois si vous êtes bucheron à l’occasion.

Faire une activité physique pour rééquilibrer

Et puis, faire une activité physique intense vous aidera à sortir cette énergie pour retrouver l’équilibre du système nerveux. Faire un jogging ou une marche rapide en soufflant bien fort vous apaisera.

Réévaluer la situation pour revenir au concret

Il s’agit d’apprendre à traiter l’émotion autrement, à la réguler, à la calmer grâce à la réévaluation cognitive.

Prenons un exemple. Une personne devant nous, nous a doublé dans la file d’attente aux caisses ou a lâché la porte qui s’est fermée sous notre nez alors que nous arrivions. On va râler ok. Mais, peut-être l’a-t-elle fait sans le vouloir, sans s’en rendre compte, sous le compte d’une inattention, d’une gêne physique, d’une émotion, ou parce qu’elle était au téléphone.

Il s’agit de se demander ce que ce geste peut vouloir dire d’autre que ce qu’on est en train de se dire qui fait que nous ressentons cette émotion.

Donc en conclusion : râler à petite dose est bon pour votre santé parce que ça vous permet de décompresser !

Et si vous avez besoin d’être coaché pour ne pas trop déborder et vous sentir plus libéré et apaisé :

routine positive bonheur quotidien julie lancel coach développement personnel bien-être pnl psychologie positive coaching en ligne énergétique reiki usui lahochi access bars guidance cartomancie tarot oracles poitiers montamisé libre access
Pour réserver votre séance, cliquez sur l’image au-dessus.

Et si vous avez des questions, contactez-moi !

Les commentaires sont clos.