CNV : la communication non-violente ou bienveillante

CNV : la communication non-violente ou bienveillante

Comment apaiser les conflits dans nos échanges avec nos proches ou nos collègues ? Comment avoir des échanges harmonieux avec les autres ? Que faire pour converser sans tension avec notre partenaire ou nos enfants ? Il existe une méthode pour vous aider : la communication non-violente (CNV), une clé pour retrouver la sérénité.

CNV communication non-violente gestion du stress émotions julie lancel libre access coach en développement personnel poitiers montamisé vienne

La communication non-violente (CNV), c’est quoi ?

La communication non violente (CNV) est une méthode de communication élaborée par Marshall B. Rosenberg, dans les années 60 aux États-Unis. Elle est inspirée du principe de non-violence de Gandhi et de l’approche centrée sur la personne du psychologue Carl Rogers dont Marshall Rosenberg a été l’élève. En France, c’est Thomas d’Ansembourg qui a contribué à diffuser la CNV. Je vous recommande d’ailleurs la lecture de ses livres dont le dernier « Notre façon d’être adulte fait-elle sens et envie pour les jeunes ? ».

L’expression « communication non-violente » signifie communiquer avec l’autre sans lui nuire, avec empathie, authenticité et responsabilité. Cela permet d’instaurer avec soi-même comme avec l’autre des relations harmonieuses, respectueuses de chacun. La CNV est une méthode qu’on utilise souvent dans la résolution de conflits.

CNV communication non-violente gestion du stress émotions julie lancel libre access coach en développement personnel poitiers montamisé vienne

Pourquoi nous n’utilisons pas naturellement la CNV ?

Le principe est que, dans notre relation aux autres, nous sommes confrontés à nos besoins. Mais nous ne savons pas les reconnaître, et encore moins les écouter. Nous avons alors tendance à les étouffer. Ce qui provoque conflit intérieur, malentendus et tensions extérieures. Et souvent, cela se fait de manière inconsciente.

« Quand nous mélangeons l’observation d’un comportement et le jugement que nous portons sur lui, notre interlocuteur aura tendance à investir son énergie dans l’autodéfense et la contre-attaque plutôt que dans une compréhension bienveillante de ce que nous vivons. »

Marshall B. Rosenberg

Quand quelqu’un agit mal à notre égard, nous réagissons de suite par l’agressivité, la violence verbale, des gestes impulsifs. L’intérêt de la CNV est que toute situation doit pouvoir être observée sans juger l’autre. Chacun doit apprendre à exprimer son propre ressenti et ses besoins pour formuler ce qu’il attend de l’autre.

CNV : Les piliers pour communiquer avec bienveillance

Voici les 4 étapes à suivre pour communiquer avec non-violence et avoir ainsi des échanges bienveillants :

1. Observer et décrire les faits

Observer la situation en la décrivant de manière factuelle et sans jugement : « quand je vois, quand j’ai entendu… ». On utilise d’abord le « je » et non le « tu » qui tue, on le sait bien. Et surtout pour expliquer ce qui se passe de notre point de vue, en nous.

2. Observer et exprimer notre ressenti, émotion, sentiment

On exprime notre émotion, notre sentiment : « je ressens, j’ai eu le sentiment de… ». Et là on décrit notre émotion (joie, peurs, tristesse, colère, dégoût). Ce qui suppose de prendre un temps d’observation intérieur pour identifier notre émotion.

3. Indiquer notre besoin et action

Puis, on indique le besoin qui s’exprime à-travers cette émotion : « parce que j’ai besoin ou j’aurai eu besoin de… » (liberté, sécurité, respect…) que l’on peut traduire par une action.

4. Formuler une demande (facultatif)

Et enfin, on peut alors formuler une demande à l’autre qui soit précise, concrète et sur laquelle nous n’avons pas d’attente car l’autre peut aussi la refuser pour répondre à ses propres besoins. C’est une proposition qu’on fait à l’autre.

Exemple : « quand j’entends que tu me dis que je ne sais pas faire mon travail en haussant le ton, je ressens de la colère parce que j’ai besoin d’être respectée. Je te propose de me parler avec calme et de m’expliquer posément ce que tu attends de moi. »

Les secrets d’une communication fluide

Les deux plus grandes difficultés de la méthode résident dans la nécessité de savoir :

  • Prendre du recul : pour ne pas réagir « à chaud » : dans ce cas, vous pouvez revenir le lendemain par exemple, ou quelques heures après avoir retrouvé votre paix intérieure, pour communiquer avec cette méthode et ne pas rester sur un conflit latent ou un malentendu potentiel.
  • Observer : la situation, soi (émotions, besoins) et l’autre (ses émotions, besoins). Vous allez apprendre à mieux vous connaître et écouter l’autre. Il vous sera, à force de pratique, plus facile d’accueillir les situations tout en restant plus détaché et sans jugement.

C’est pourquoi il est nécessaire d’apprendre les 4 étapes et de s’entraîner dans des situations de routine.

La Communication Nonviolente est avant tout une intention : celle de créer une certaine qualité de connexion envers soi et autrui qui permette à la compassion de se vivre dans le donner et le recevoir de façon naturelle.

Marshell Robsenberg

Pour aller plus loin dans la pratique de la communication bienveillante

julie lancel coach développement personnel bien-être pnl psychologie positive coaching en ligne énergétique reiki usui lahochi access bars guidance cartomancie tarot oracles poitiers montamisé libre access relaxation détente hypersensibilité confiance estime de soi gestion émotions stress

En pratiquant au quotidien, à la maison, avec les enfants par exemple, dans des situations peu chargées émotionnellement, vous intègrerez le processus et vous pourrez vous y référer plus facilement dans des situations plus délicates, comme les situations conflictuelles par exemple.

Et bien sûr, il convient aussi de savoir écouter l’autre, de lui demander ses ressentis, ses besoins. Il n’est pas toujours facile de changer nos façons de nous comporter et de communiquer. Faîtes-vous accompagner pour vous aider :

Pour vous donner déjà un coup de pouce, je vous ai concocté une infographie à télécharger et imprimer pour afficher dans vos salles de réunion, salon, bureau, cuisine. Vous pourrez ainsi visuellement vous rappeler d’utiliser la CNV pour échanger avec bienveillance.

Et vous pouvez aussi découvrir la méthode à-travers les nombreux livres de Marshall B. Rosenberg dont le très connu « Les mots sont des fenêtres (ou bien ce sont des murs) ».

Les commentaires sont clos.