Catégorie : PNL

Arrêtez de manger vos émotions

Arrêtez de manger vos émotions

Vous arrive-t-il de grignoter sans avoir vraiment faim ? Est-ce que vous aussi, vous craquer davantage pour certains aliments (sucrés ou salés) quand vous êtes fatigué, stressé ou triste ? Vous arrive-t-il de dévorer le paquet de gâteaux ou de chips, voire plusieurs, particulièrement quand vous vous retrouvez seul, sans le regard des autres, sous le coup d’une émotion ? Et si vous arrêtiez de manger vos émotions ? Rassurez-vous, 61% de la population mange en-dehors des repas et 38% des français le font d’ailleurs tous les jours. Là où il est nécessaire de consulter pour recevoir aide et soutien, c’est lorsque cela se produit souvent et vous met dans un état proche de 0. On parle alors de compulsion alimentaire.

manger émotions communication gestion du stress émotions julie lancel libre access coach en développement personnel poitiers montamisé vienne

Les compulsions alimentaires, c’est quoi ?

Globalement, il s’agit d’un moment de perte de contrôle où on mange sans faim réelle, plus que ce qu’on souhaite et en ressentant ensuite une culpabilité de l’avoir fait. Ces « pertes de contrôle » peuvent être ponctuelles ou récurrentes. Dans ce dernier cas, je vous invite bien sûr à en parler à votre médecin traitant qui saura vous guider vers le professionnel de santé le plus adapté pour vous soutenir et vous aider.

Pour en revenir à nos moutons, il existe différents types de perte de contrôle :

  • Perdre le contrôle en mangeant des grandes quantités rapidement, sans pouvoir s’arrêter et en se sentant coupable par la suite. On déteste alors son corps après cette compulsion. C’est l’hyperphagie.
  • Parfois on perd le contrôle seulement quand on est dans une émotion, par exemple, un coup de stress et hop, on va s’arrêter à la boulangerie pour se prendre 2 ou 3 viennoiseries ou pâtisseries pour les manger immédiatement et calmer ainsi son émotion. Quand on ne se sent pas coupable ensuite au point de se détester, on peut alors parler d’alimentation émotionnelle.
manger émotions communication gestion du stress émotions julie lancel libre access coach en développement personnel poitiers montamisé vienne

Pourquoi on ne peut pas s’empêcher de manger ses émotions ?

Cette question mériterait un autre article complet, mais pour répondre globalement, voici l’élément principal. Sous le coup d’une émotion que nous n’arrivons pas à réguler, nous mangeons de la nourriture, sucrée ou salée, pour nous réconforter, consciemment ou inconsciemment, et ainsi apaiser notre mental, notre cœur, notre âme. C’est une technique qu’on utilise pour nous calmer, au moins temporairement.  Quand nous n’arrivons pas à gérer une émotion, on peut avoir tendance à vouloir l’étouffer, la faire disparaître. La nourriture va alors être notre bouée de sauvetage, nous permettant de nous offrir une « pause » et de nous mettre en retrait de nos émotions.

Qu’est-ce qui déclenche une compulsion alimentaire ?

Les facteurs peuvent être nombreux. Les principaux sont les suivants :

  • Une émotion inconfortable comme la colère, le stress, l’anxiété mais aussi la solitude ou l’ennui ;
  • Une restriction qu’on s’impose au niveau mental (s’interdire de manger certains aliments) ou alimentaire (ne pas manger assez). Donc, s’il vous plaît, on dit bye bye au régime rapide. Rien que le mot « régime » est à bannir de par sa connotation restrictive dans notre inconscient collectif.
  • Le fait de se sentir gros ou ballonné qui entraîne une dévalorisation de notre image de nous et à terme une mauvaise estime de soi, avec un sentiment d’échec, d’auto-sabotage. C’est la spirale infernale.

Donc le travail que je vous invite vraiment à faire, c’est celui d’améliorer votre confiance en vous, votre estime de vous, votre image personnelle, etc… parce que la nourriture est souvent un joli refuge, comme un doudou, qui vient nous réconforter mais ensuite nous dévaloriser quand on culpabilise d’avoir trop mangé. La fondation, c’est d’avoir une bonne estime de soi pour réguler aussi ses compulsions-là.

manger émotions communication gestion du stress émotions julie lancel libre access coach en développement personnel poitiers montamisé vienne

Comment faire pour arrêter de manger ses émotions sur l’instant présent ?

Outre un accompagnement dédié par un professionnel de l’accompagnement (médecin, diététicien, nutritionniste, naturopathe, psychologue, psychothérapeute mais aussi coach de vie, et oui !), il existe une technique toute simple parmi toutes les techniques possibles. Pour réguler dans l’instant, votre envie de « manger vos émotions », je vous propose de pratiquer la cohérence cardiaque.

La cohérence cardiaque, c’est quoi ?

Sachez que vous pouvez retrouver un article complet, dédié à cette technique sur mon site. La cohérence cardiaque, consiste à mettre sur la même fréquence votre cerveau et votre cœur pour recentrer votre système nerveux autonome, celui qui nous fait passer du calme relaxant au mouvement rapide et actif. Pour cela, on utilise la respiration. C’est pourquoi on parle de cohérence cardiaque par induction respiratoire. Elle est d’ailleurs recommandée par la fédération française de cardiologie.

Comment pratiquer la cohérence cardiaque pour arrêter de manger ses émotions et mieux les réguler ?

C’est très simple, il s’agit tout simplement de respirer :

Inspirez pendant 5 secondes par le nez et expirez pendant 5 secondes par la bouche. Faîtes cet exercice assis, pendant 5 minutes. Pour plus d’efficacité, répétez l’exercice 3 fois par jour avant les repas (et non juste après). Faîtes-le pendant une vingtaine de jours pour apprendre à votre corps à respirer sur ce rythme. Il pourra ainsi aller chercher plus facilement cet état de cohérence lorsqu’une situation émotionnelle forte se présentera à vous.

Pour réguler votre appétit et éviter de manger tout le chocolat de Pâques qui arrive bientôt par exemple, pratiquez 5 minutes de cohérence cardiaque avant vos repas mais aussi, dès que vous sentez ce besoin d’alimentation émotionnelle alors que vous n’avez pas faim.

Le faire avant de manger permet de calmer l’envie de manger ses émotions, de moins manger sous le coup d’une émotion et de reprendre contact avec la vraie faim physique. Celle qui répond au besoin énergétique. Vous saurez alors mieux quand vous atteignez la satiété.

Pour aller plus loin

Deux techniques complémentaires

Par ailleurs, je vous invite également à pratiquer la pleine conscience en mangeant. Cela permet de reprendre contact avec chaque saveur, aliment, goût, etc… et avec conscience du sentiment de satiété. Amusez-vous à compter votre nombre de bouchées et à les doubler. Coupez les autres distractions : manger en conscience et seulement ensuite, regardez votre téléphone, la télé, etc… Combien de fois, sommes-nous ailleurs plutôt qu’à ce que nous faisons machinalement. Dans le passé, en train de ressasser la conversation houleuse avec notre collègue Josiane. Ou dans le futur, en train d’anticiper ce que va dire Jean-Pierre au sujet de… blablabla ! Et hop, vous regardez votre assiette et elle est finie ! Stop : soyez présent à vous, aimez-vous en vous nourrissant en conscience.

Le coaching de vie pour transformer vos comportements

De plus, sachez qu’en coaching, on travaille à la mise en place de solutions selon votre parcours de vie, vos ressources et vos leviers de motivation. Ma spécialité, c’est l’expertise émotionnelle. On travaille sur vos émotions si vous êtes ok, sur votre image de vous et votre estime personnelle. Contactez-moi pour échanger sur votre problématique et déterminer si le coaching est adapté. Réservez votre appel en cliquant ici.

Dans tous les cas, sachez que vous n’êtes pas seul, que des professionnels sont là pour vous aider et qu’il existe de nombreux témoignages de personnes qui ont stoppé leurs compulsions. Le principal est de passer à l’action : pour chercher de l’aide, vous engager dans cette voie-là et prendre la décision de changer ça. Et c’est ok de se dire que c’est compliqué, de pleurer ou de chuter.

Et rappelez-vous…

Rome ne s’est pas faîte en un jour. Et celui qui réussit, ce n’est pas celui qui ne tombe pas, c’est celui qui se relève et recommence à chaque fois. Pourquoi ? Parce que NONNNNNNNNN, ce n’est pas un échec, c’est de l’expérience ! Rappelez-vous que pour maîtriser une chose, vous avez refait ça plusieurs fois et gagnez en expérience et savoir-faire. D’où l’importance du soutien de l’accompagnant. Keep cool and GO !

Je suis à votre écoute, prenez soin de vous.

écoute conseil motivation douceurjulie lancel coach développement personnel bien-être relaxation détente gestion émotions stress hypersensibilité confiance estime de soicohérence cardiaque pnl psychologie positive coaching en ligne énergétique reiki usui lahochi access bars guidance cartomancie tarot oracles poitiers montamisé libre access
Stop aux ruminations mentales

Stop aux ruminations mentales

Avez-vous des pensées qui tournent en boucle dans votre tête ? Ressassez-vous toujours les mêmes idées concernant une situation, une personne ou un évènement ? Comme beaucoup d’entre nous, vous êtes sujet aux ruminations mentales.

Quand des pensées négatives tournent en boucle dans notre cerveau comme dans une machine à laver, il est temps de mettre le programme sur pause. On connait tous ça :

  • Une remarque d’un ami ou d’un collègue qui nous a blessé,
  • Une erreur au travail que l’on se reproche sans cesse,
  • Une dispute avec notre partenaire,
  • Des problèmes avec nos enfants ou notre famille…

Et hop, nous repassons en boucle cette situation, cet événement dans notre tête. On se dit alors :

  • « J’aurais dû dire ceci, j’aurais dû faire ça. »
  • « Il n’aurait pas dû me parler comme ça. »
  • « Elle n’aurait pas dû me parler ainsi… »

Et les ruminations repartent en mode « essorage » pendant des heures, des jours, voire des mois et parfois plus.

ruminations mentales communication gestion du stress émotions julie lancel libre access coach en développement personnel poitiers montamisé vienne

Pourquoi et quelles conséquences ?

En réalité, plus que l’événement, c’est le fait de penser à son souvenir en permanence, qui le ravive comme un bon feu de bois et qui finit par nous obséder. Or, quand ces pensées négatives se transforment en ruminations, elles deviennent toxiques. Alors, elles nous prennent une grande partie de notre énergie et nous plongent dans la colère, la tristesse ou la frustration. Et elles peuvent réellement nous rendre malade : ulcère, eczéma, burnout, dépression voire cancer !

Comment faire pour arrêter ces ruminations mentales ?

1ère étape : repérer quand ce phénomène s’enclenche

Si vous focalisez de manière répétée sur les causes, le sens ou les raisons d’un évènement, ou quand vous êtes en boucle sur la situation donnée, demandez-vous si cette façon de faire est bonne pour vous. Car quand on rumine des pensées négatives, on a souvent l’impression de réfléchir et d’avoir une réflexion constructive. En réalité, c’est tout le contraire. Dès qu’on rumine, c’est un véritable sable mouvant dans lequel on s’enfonce.

ruminations mentales communication gestion du stress émotions julie lancel libre access coach en développement personnel poitiers montamisé vienne

2ème étape : faire la différence entre ruminations mentales et pensées constructives 

Pour faire la différence, posez-vous ces questions :

  • Est-ce que penser à cette situation me fait du bien ou m’apporte du bien-être ?
  • Depuis que je pense à ce problème, est-ce que j’ai trouvé une solution ou suis-je en mesure de prendre une décision ?
  • Quand je pense à cette personne, est-ce que j’ai les idées claires, suis-je lucide ?

Si la réponse est non, vous êtes en plein dans des ruminations mentales.

3ème étape : pensez à autre chose !

Plus facile à dire qu’à faire, me direz-vous et bien, ici il s’agit tout simplement d’agir par la respiration, le corps ou l’esprit pour sortir du mental.

CORPS PHYSIQUE : Pour un effet direct, levez-vous et marchez. Faites « les 100 pas » chez vous puis passez à autre chose. Vous pouvez aussi marcher dans la nature. Ou encore, faites de l’exercice physique, ou étirez-vous.

CORPS ÉMOTIONNEL : Pratiquez la méditation ou respirez plusieurs fois profondément en portant votre attention sur votre souffle. A vrai dire, la pratique régulière de la méditation apaise les ruminations car elle permet d’accepter nos pensées, nos émotions celles de l’autre, mais aussi la présence de nos ruminations, sans jugement et sans se laisser envahir.

CORPS MENTAL : trouvez une solution en répondant par écrit à des questions précises comme : « Comment puis-je faire ? Et si je faisais ceci ? Et si je faisais cela ? Par rapport à qui, par rapport à quoi ? » pour trouver le comportement le plus adapté. Il ne vous restera plus qu’à appliquer cette solution !

ruminations mentales communication gestion du stress émotions julie lancel libre access coach en développement personnel poitiers montamisé vienne

BONUS : exercice pour réguler et se libérer

Prenez 5 minutes pour relaxer le corps et l’esprit. Couper vos téléphones, tablettes, ordinateurs. Ensuite, mettez-vous dans une position confortable, assis ou allongé. Prenez conscience de votre respiration : quel est son rythme, sa localisation ? Observez les zones de votre corps : lesquelles sont tendues, lesquelles sont détendues ? Prenez une grande inspiration en contractant tous les muscles de votre corps, jusqu’à votre visage. Tirez la langue pour tendre vraiment tous les muscles. Puis, relâchez tout sur l’expiration. Faites-le 3 fois ou plus si nécessaire. Remettez-vous dans la conscience de votre corps et explorez les zones qui ont changé. Imaginez que vous envoyez votre souffle sur celles qui restent encore tendues et observez-en les effets. Refaites l’exercice 3 fois si nécessaire. A vous de jouer maintenant !

julie lancel coach développement personnel bien-être relaxation détente gestion émotions stress hypersensibilité confiance estime de soicohérence cardiaque pnl psychologie positive coaching en ligne énergétique reiki usui lahochi access bars guidance cartomancie tarot oracles poitiers montamisé libre access
Laissez-moi un message si besoin
La magie des routines matinales

La magie des routines matinales

Routines matinales : vous aussi, vous avez vos petites habitudes le matin ? Comme se brosser les dents après la douche et toujours avant de se maquiller. Et vous avez votre petit rituel : c’est toujours dans le même ordre. Et bien, découvrez comment les gestes du quotidien peuvent radicalement transformer notre bien-être. C’est la magie de l’habitude pour agir sur votre santé, votre corps, votre énergie. Sport, moral, beauté, alimentation : comment nos routines matinales influencent notre vie ?

Prendre du temps pour soi, transformer sa vie, prendre soin de son corps et de son esprit pour être au top toute l’année : mettez en place des routines matinales. Ces rituels du quotidien façonnent votre vie, alors utilisez-les !

Pourquoi mettre en place un rituel matinal ?

C’est une méthode efficace pour adopter durablement de nouveaux comportements. Avec une habitude saine et régulière, vous allez créer de nouvelles connexions neuronales, selon le principe de la plasticité cérébrale. Un petit rituel bien-être réalisé tous les jours a un effet plus efficace qu’une grosse séance ponctuelle. D’ailleurs, c’est le même principe que le coaching, c’est pour ça qu’on parle d’accompagnement, sur une courte période mais avec des séances rapprochées. On crée ainsi des changements durables dans votre vie !

Au bout de combien de temps ça marche ?

Plus vous répétez un geste, plus il a d’effet, comme un entraînement sportif. La plasticité cérébrale, ce n’est donc pas magique car elle demande du temps, une certaine discipline : on dit qu’il faut 21 jours, soit 3 semaines, pour mettre en place une habitude. En réalité, on parle plutôt d’une moyenne de 66 jours, en gros un mois, pour ancrer dans votre corps ce que vous allez faire le matin consciemment pour ensuite le faire inconsciemment. Comme lorsque vous avez appris à conduire.

routines matinales quotidien rituel communication gestion du stress émotions julie lancel libre access coach en développement personnel poitiers montamisé vienne

Quels sont les bénéfices des routines matinales ?

Cela va dépendre de votre objectif :

  • Vous sentir mieux dans votre corps : mettre une crème hydratante par exemple ou un soin du corps, ou gratter la langue au réveil
  • Avoir une tête plus légère : méditer 5 minuter ou pratiquer un exercice respiratoire
  • Mener une vie plus saine : préparer en conscience son petit-déjeuner, consommer des aliments plus sains ou faire 15 minutes de mouvements, d’activité physique
  • Avoir une vie plus productive : écrire vos idées, faire le planning de votre journée pour être plus organisée et efficace,
  • Booster votre moral : comme imaginez tous les matins comment va se dérouler votre journée, dans le meilleur des scénarios pour vous ou penser à une activité qui vous procure satisfaction et bonheur, qui vous fait plaisir et que vous réaliserez sur votre journée. Ce sera votre moteur personnel qui vous égayera dès la matinée, quand bien même la journée n’est pas fun. Vous, vous aurez votre petit plaisir à vous. Et ça, ça change tout !
rituel routines matinales quotidien communication gestion du stress émotions julie lancel libre access coach en développement personnel poitiers montamisé vienne

Et de la même façon que les routines matinales, vous pouvez aussi mettre en place des rituels du soir pour apporter de la détente, de la relaxation, du bien-être, etc… en pratiquant une activité sportive pour vous défouler, prendre le temps de cuisiner pour vous faire plaisir ou faire des jeux avec les enfants pour décompresser. A vous de jouer !

julie lancel coach développement personnel bien-être pnl psychologie positive coaching en ligne énergétique reiki usui lahochi access bars guidance cartomancie tarot oracles poitiers montamisé libre access relaxation détente hypersensibilité confiance estime de soi gestion émotions stress
Et si vous avez des questions, laissez-moi un message !
Pourquoi est-ce si difficile de changer ?

Pourquoi est-ce si difficile de changer ?

Vous aussi, vous voulez faire du sport, arrêter de grignoter, de fumer ou de vous ronger les ongles sans y arriver ? Avez-vous de la difficulté à tenir ses bonnes résolutions ? Mais pourquoi est-ce si difficile de changer ?!?

Oui, on peut vouloir très sincèrement changer et pourtant faire tout le contraire ! Pourquoi ? Et bien, parce que de puissantes forces de résistances sont en place : les habitudes ! Ces automatismes inconscients viennent freiner notre plus belle volonté. Car si c’était juste une question de volonté, ça se saurait ! Toutes les personnes qui veulent perdre du poids, maigriraient ; tous les fumeurs jetteraient leurs paquets de cigarettes définitivement et tous les drogués arrêteraient de consommer cannabis, cocaïne, amphétamines, héroïne. Etc…

Alors, pourquoi est-ce si difficile de changer ?

La réponse est dans le quotidien : c’est là toute la force, toute la puissance des habitudes. Toutes les petites manies, rituels et routines que nous mettons en place dès le matin, au saut du lit, structurent notre cerveau. Nous câblons chaque jour des synapses et créons, renforçons ou détruisons des connexions neuronales avec nos comportements du quotidien. Qu’ils soient mis en place consciemment ou non.

Par exemple, lorsque nous commençons à faire du vélo, nous devons consciemment faire les mouvements nécessaires à notre bon équilibre, repérer les freins, décider de les utiliser ou non etc… C’est exactement comme lorsqu’on apprend à conduire une voiture.

puissance des habitudes changer comportement communication gestion du stress émotions julie lancel libre access coach en développement personnel poitiers montamisé vienne

Et puis, arrive un moment où tous ces comportements passent en arrière-plan de notre conscience et deviennent des automatismes, des réflexes inconscients. Ça marche pour tout : langage, comportements, pensées, etc… Ainsi, certains se rongent les ongles s’en même s’en apercevoir lorsqu’ils sont devant la télé. Ils agissent par réflexe.

Alors quand on décide de changer un comportement, une habitude de vie, c’est parfois difficile parce que la puissance de ces habitudes paralyse notre volonté. Parce que notre cerveau a enregistré d’autres informations sur nos comportements nocifs, de manière inconsciente. C’est le mode « pilote automatique » !

Pourquoi est-ce si difficile de changer : les freins au changement

Notre cerveau, avec nos comportements au quotidien, enregistre plusieurs informations en « arrière-plan ». Il en fait des automatismes pour nous simplifier la vie. Quel bonheur ! Mais oups, quand on s’aperçoit qu’on veut changer une hygiène de vie, se transformer pour être en meilleure santé, avoir une silhouette plus ferme ou de jolis ongles, c’est la cata. On a beau savoir qu’il faut changer, on n’y arrive pas. Pourquoi ? Parce qu’ils existent des résistances. On peut ainsi citer 4 freins au changement :

Le plaisir immédiat :

Ce plaisir qui fait qu’un fumeur n’arrête pas de fumer. Oui, il sait bien que c’est mauvais pour la santé. Aujourd’hui, on ne peut plus l’ignorer. Seulement voilà, l’habitude, l’automatisme est bien en place dans l’inconscient et le cerveau a très bien enregistré que ce désir immédiat pour consommer ou faire cette chose mauvaise pour soi, est un plaisir reçu dans l’instant. Ce désir est plus fort que la conscience du danger ou de la nocivité. Ainsi le plaisir immédiat est plus forts que les intérêts à long terme.

puissance des habitudes changer comportement communication gestion du stress émotions julie lancel libre access coach en développement personnel poitiers montamisé vienne

Le coût du changement :

Des résolutions non tenues ne sont pas toujours dues au manque de volonté mais plutôt à l’effort, au sacrifice, au « prix » qu’engendre ce changement pour nous et qu’on ne mesure pas au départ. D’où l’intérêt du coach de vie qui vous aide à déterminer votre objectif avec tous les tenants et aboutissants, mais aussi les freins qui risquent de vous empêcher d’atteindre votre but et les ressources dont vous avez besoin.

Par exemple, il est plus sain de faire la cuisine soi-même avec des bons produits sans pesticides et des repas avec de bons légumes mais faire son marché, éplucher les légumes, les cuisiner etc… prend du temps et demande un effort. Surtout que notre société nous propose des alternatives à porter de mains comme les plats tous préparés, tous transformé, prêts à être consommer. C’est là le coût du changement à évaluer avant pour l’anticiper.

L’intention positive d’une mauvaise habitude :

Nos comportements répondent toujours à une intention qui est bonne pour nous. Par exemple, je fume parce que ça me déstresse, me relaxe, me détend etc… ça marche pour tous les comportements aidants comme limitants : faire du sport, grignoter, fumer, se droguer, se ronger les ongles, etc… Et derrière ce point de départ, se cache d’autres bonnes intentions : me sécuriser par exemple. Encore faut-il l’avoir bien identifié ! D’où l’intérêt du coaching pour atteindre votre objectif de changement avec toutes les clés en mains.

Parce qu’il y a toujours une bonne raison pour que ce comportement soit là et qu’on n’identifie pas toujours : se protéger, se rassurer, se sentir aimé, être reconnu, être respecté, etc… Et on peut répondre à une bonne intention par un autre comportement, choisi, voulu, comme bon pour soi.

Le bénéfice caché du comportement limitant explique pourquoi est-ce si difficile de changer :

Nos habitudes de vie peuvent aussi amener un bénéfice secondaire, caché. Cela permet d’identifier s’il y a quelque chose de bon dans la situation présente qui présente un avantage qui fait qu’on ne changera jamais. Par exemple, si fumer me permet de prendre une pause et de discuter avec mes collègues. Ou encore, savoir s’il y a un inconvénient à changer, comme j’aurais moins de moments de partage avec mes collègues, je me sentirai peut-être exclu du groupe, etc….

Il existe donc de nombreux freins aux changements mais cela ne signifie pas pour autant qu’aucun changement n’est possible. Je dirai même mieux : cela signifie que le changement est possible ! Sinon, personne n’arriverait à arrêter une mauvaise habitude.

puissance des habitudes changer comportement communication gestion du stress émotions julie lancel libre access coach en développement personnel poitiers montamisé vienne

Comment changer ?

Comment font ces personnes qui arrivent à changer leurs habitudes ? Elles se fixent un objectif plus attirant et désirable que l’ancienne habitude. Ensuite, elles identifient les étapes, les moyens, les soutiens, les freins et le plan d’actions. Puis, elles se mettent en marche, en mouvement dans le sens qu’elles ont identifié. Cependant, elles ne font pas toujours attention au processus qu’elles ont mis en place pour ça.

En effet, pour atteindre leur objectif de changement, elles transforment des éléments de manière inconsciente. Cela peut être en répondant au bénéfice caché avec un nouveau comportement plus bénéfique pour elles.

Quoi à la place de l’ancien comportement ?

Par exemple, au lieu de fumer pour me sentir relaxé et sécurisé, je prends des techniques pour réguler mes émotions : je mange un bonbon ou un gâteau (biiiip, mauvais comportement à long terme) ou je me lève pour aller boire un verre (check, validé), je concentre mon attention sur ma respiration, je médite, je sors prendre l’air ou marcher ou faire du sport, je me vois dans le futur avec tous les bienfaits de mon changement de comportement et j’agis déjà ainsi, etc…

C’est alors qu’en changeant leur comportement, elles transforment leurs émotions. Elles ressentent alors la satisfaction de sortir de cette mauvaise habitude, d’avoir plus de plaisir sur une activité… Ce qui permettra aussi de changer leur dialogue intérieur, de transformer leurs croyances sur elles-mêmes, les autres, la vie, l’objet du désir. Sans pour autant avoir réellement conscience de la stratégie qu’elles ont mise en place pour y arriver.

Chacun a un comportement alternatif qui lui convient mieux qu’à son voisin. C’est pour ça qu’en coaching, on dit que la solution est en vous. Le coach ne calque pas un modèle tout près pour tout le monde, mais il questionne et vérifie avec vous que c’est OK pour vous.

La modélisation des stratégies de réussite

Et c’est bien pour ça que parfois, ça ne marche pas. On ne sait pas modéliser nos stratégies de réussite, ni nos stratégies d’échecs pour pouvoir les reproduire ou les modifier. La modélisation identifie la boucle de notre comportement qu’il soit aidant ou limitant. Ainsi, va la roue de la vie, corps-esprit :

Changer de comportement permet de changer de point de vue, ce qui permet de changer ses ressentis. De même, changer de point de vue permet de changer ses ressentis, ce qui permet de changer ses comportements. Ou encore, changer ses ressentis permet de changer de comportement, ce qui permet de changer de point de vue, etc. Tout est lié, c’est là, la philosophie du lien corps-esprit.

Le coaching, un véritable accompagnement au changement

Pour d’autres, cela sera peut-être plus difficile et souvent, il sera nécessaire de se faire accompagner pour arriver à arrêter une mauvaise habitude et mettre en place une bonne habitude. Le coaching de vie avec les thérapies brèves comme la programmation neurolinguistique, sont de très bons compléments aux rendez-vous médical : identifier l’intention positive, les bénéfices secondaires, les leviers de motivation, lever les obstacles au changement, activer des ressources personnelles, etc… Avec une dizaine de séances rapprochés à toutes les semaines ou tous les 15 jours, permet d’atteindre l’objectif fixé ensemble au départ.

Rappelez-vous que votre cerveau supprime ce qu’il n’utilise pas sans regarder la qualité de ce qu’il supprime ou de ce qu’il conserve. Il se contente seulement de renforcer les connexions synaptiques les plus souvent utilisées. Ainsi, il conserve les expériences les plus fréquentes et supprime les autres. Peu importe si elles sont bonnes ou mauvaises. Utiles ou non. Etc…

Ce que nous sommes au quotidien, nos façons de parler, de nous comporter, d’agir et de réagir, façonnent notre cerveau et son câblage. Nous avons donc une grande responsabilité dans ce qui se produit dans notre corps comme dans notre vie.

habitudes comportement communication gestion du stress émotions julie lancel libre access coach en développement personnel poitiers montamisé vienne

Et c’est là aussi notre plus grand pouvoir et notre plus belle magie ! Alors, prêtez attention à ce que vous faîtes aujourd’hui. Et à chaque instant, consciemment : choisissez.

Et si besoin, je suis à votre écoute :

Nous échangerons sur votre problématique et verrons ensemble si le coaching répond à votre besoin.

gestion du stress émotions julie lancel libre access coach en développement personnel poitiers montamisé vienne

Bonne transformation les futurs papillons !

Réveiller son énergie au saut du lit !

Réveiller son énergie au saut du lit !

Fatiguée le matin quand vous vous réveillez ? Avez-vous du mal à vous sentir booster pour démarrer votre journée ? Comment réveiller son énergie dès le saut du lit ? Rassurez-vous, ça arrive à tous et c’est encore plus flagrant aux changements de saison lors des équinoxes (printemps, automne).

Et bien, je vous propose dans cet article, quelques techniques simples, faciles et efficaces pour réveiller votre corps et faire monter l’énergie. 8 astuces pour réveiller son énergie au saut du lit !

réveiller son énergie au saut du lit gestion du stress émotions julie lancel libre access coach en développement personnel poitiers montamisé vienne

Parfois, le matin, c’est dur de sortir un orteil du lit. Et, c’est encore pire s’il fait froid et gris. Alors, nous manquons de luminosité et nous pouvons alors avoir du mal à se motiver pour démarrer la journée.

Or, saviez-vous qu’il existe de nombreuses techniques énergétiques pour booster notre vitalité et réveiller son énergie au saut du lit ? En voici quelques-unes venues de différents courants orientaux et occidentaux (ayurvéda indien, chinois, américain, suédois…) que j’ai regroupés ci-dessous en 10 astuces. Je vous laisse piocher celle(s) qui vous parlent et les combiner pour créer votre boost de vitalité dès le réveil !

1. S’étirer

Au lieu de sauter directement du lit quand votre réveil sonne, prenez le temps de faire quelques étirements. Dans votre lit, faîtes comme le chat pour éveiller en douceur votre corps et vos articulations

s'étirer réveiller son énergie au saut du lit gestion du stress émotions julie lancel libre access coach en développement personnel poitiers montamisé vienne

2. Se brosser la langue

Maintenant, vous pouvez vous lever pour vous brosser la langue. Cela permet d’enlever les toxines de la nuit, exactement comme le fait de se moucher ou de cracher. Faîtes le geste de racler la langue depuis le fond sans faire de mouvement aller-retour. Sinon vous ferez juste un étalement des toxines résiduelles du sommeil, ce qui n’est pas bon. Utilisez de préférence un gratte-langue en cuivre. Vous en trouvez en pharmacie, parapharmacie et magasins spécialisés, notamment en ayurvéda.

3. Se masser le visage pour réveiller son énergie

Pour réveiller son énergie au saut du lit, masser l’ensemble de votre visage. Vous allez ainsi le stimuler, voire le défroisser. Ça va réveiller aussi notre conscience, notre attention. Pas besoin d’huile pour cela mais si vous préférez utiliser une huile, choisissez-en une végétale correspondant à votre type de peau (huile de rose, huile de sésame, huile d’amande douce, huile d’abricot). Contactez les instituts de beauté : ils vous conseilleront aussi certains gestes particuliers.

4. Boire de l’eau tiède citronnée

Bien sûr, il conviendra de vérifier avec votre médecin si le citron est approprié pour vous. Mais boire un verre d’eau tiède avec un demi-jus de citron permet d’éveiller le système digestif. Il est possible de l’agrémenter d’un peu de miel, de gingembre, etc… Surtout, il faut le prendre à jeun et attendre 20 minutes pour prendre le petit-déjeuner. Le citron a de nombreux bienfaits. Mais attention à vos dents, il ne faut pas le faire tous les matins pendant 365 jours. Et je vous recommande d’utiliser une paille éventuellement pour protéger l’émail de vos dents.

visualisation positive réveiller son énergie au saut du lit gestion du stress émotions julie lancel libre access coach en développement personnel poitiers montamisé vienne

5. Visualiser positivement sa journée

Pour réveiller son énergie au saut du lit, visualisez votre journée dans le meilleur des scénarios. Projetez-vous dans les différents lieux où vous allez aller et vivez votre journée comme si vous étiez dotées de toutes les ressources nécessaires pour faire face à toutes les situations qui peuvent se présenter à vous, pour bien vivre cette merveilleuse journée. On fait ici comme les enfants lorsqu’ils jouent à faire comme si : la maîtresse, le docteur, le cuisinier, le garagiste, etc… Comme notre cerveau ne fait pas la différence entre ce qui est réel et imaginaire, vous le conditionnez, c’est-à-dire que vous lui montrer la voie vers les façons de parler, de se tenir, d’agir, de respirer, etc…

6. Penser à une activité plaisir

Autre astuce pour réveiller son énergie au saut du lit, faites le focus sur au moins 1 activité qui vous met en joie. Pensez à une activité qui vous procure satisfaction et bonheur, qui vous fait plaisir et que vous réaliserez sur votre journée. Ce sera votre moteur personnel qui vous égayera dès la matinée, quand bien même la journée n’est pas fun. Vous, vous aurez votre petit plaisir à vous. Et ça, ça change tout !

7. Faire des mouvements énergétiques

Il s’agit ici de faire quelques mouvements pour réveiller votre corps et vos articulations et ainsi réveiller votre énergie. Les 5 tibétains consistent en un enchaînement de mouvements, 5 mouvements différents. Je vous invite à les faire chacun 5 fois. Cet exercice éveillera tout doucement le corps et donc la production des hormones grâce au système nerveux autonome qui sera stimulé. Au final, vous gagnerez en flexibilité, souplesse, en clarté mentale et donc en santé globale.

Source : Pinterest

Toujours dans l’idée d’éveiller l’énergie du corps, vous pouvez aussi faire plusieurs salutations au soleil, pour les adeptes du Yoga, ou encore pratiquer des mouvements de Qi-Gong ou de Taï-chi. L’idée est d’être à l’écoute de son corps, de sa respiration pour le bouger en douceur.

8. Se brosser la peau

Le brossage à sec consiste à passer avec une brosse dédiée votre peau nue sous la friction. C’est une méthode ancestrale qui permet de stimuler tous les points énergétiques que nous avons sur le corps. Ainsi activé l’ensemble de nos capteurs sensoriels stimulent nos défenses naturelles pour démarrer la journée. Choisissez votre brosse pour qu’elle soit appropriée. Il ne s’agit pas de se faire mal mais de sentir les poils de la brosse nous frictionner comme il faut. Cela fait un gommage naturel, sans eau ni savon, ce qui enlève aussi les peaux mortes. Ça énergise : à réaliser du bas vers le haut.

9. Finir sa douche à l’eau froide

Enfin, au moment de la douche, vous pouvez finir celle-ci par un jet d’eau froide, en totalité ou certaines parties ciblées pour stimuler la production de certaines hormones qui vont booster vos capacités corporelles naturelles. Cela améliore la circulation sanguine également, comme le brossage à sec.

Et hop, voilà, vous êtes prêtes, fraiches et dispos pour démarrer votre journée ! Ah et j’oubliais : une dernière astuce :

10. Faire un coaching pour réveiller son énergie au saut du lit !

Le coaching est une méthode d’accompagnement pour faire le point sur votre situation personnelle et mettre en place des solutions adaptées à vos besoins et vos possibilités. La coach de vie que je suis, saura vous guider vers la méthode à succès pour réveiller votre énergie au saut du lit !

julie lancel coach développement personnel bien-être relaxation détente gestion émotions stress hypersensibilité confiance estime de soicohérence cardiaque pnl psychologie positive coaching en ligne énergétique reiki usui lahochi access bars guidance cartomancie tarot oracles poitiers montamisé libre access

Très bonne journée à tous !